Archives de
Catégorie : Gestion

Le programme LIFE+ NATURE « continuité écologique, gestion de bassins-versants et faune patrimoniale associée »

Le programme LIFE+ NATURE « continuité écologique, gestion de bassins-versants et faune patrimoniale associée »

LIFE est l’acronyme de L’Instrument Financier pour l’Environnement. Il s’agit de fonds européens mis au place en 1992 pour cofinancer des projets en matière d’environnement et de conservation de la nature. Le programme LIFE s’adresse à des porteurs de projets publics et privés et vise à promouvoir et à financer des projets innovants portant par exemple sur la conservation d’espèces et d’habitats, la protection des sols, l’amélioration de la qualité de l’air ou de l’eau, la gestion des déchets ou…

Lire la suite Lire la suite

Olivier Plasseraud : « Artificialiser davantage ou renaturer nos cours d’eau ? »

Olivier Plasseraud : « Artificialiser davantage ou renaturer nos cours d’eau ? »

Je vous livre ici, avec l’aimable autorisation d’Olivier Plasseraud (Directeur de la FDP31), un article fort intéressant sur la politique d’artificialisation de nos cours d’eau. ARTIFICIALISER DAVANTAGE OU RENATURER NOS COURS D’EAU ? Pour sécuriser et préserver les services indispensables rendus par les milieux aquatiques aux habitants d’Occitanie, la nécessité d’agir est unanimement partagée. Mais si davantage de barrages, de canaux, de tuyaux peuvent apparaître comme une solution incontournable face aux enjeux du futur, de tels aménagements sont-ils une solution…

Lire la suite Lire la suite

Gestion des rivières et des truites : idées reçues, idées fausses !

Gestion des rivières et des truites : idées reçues, idées fausses !

Quelle température de l’eau pour les truites ? Pourquoi les rivières se réchauffent ? Quelles est la relation entre abris disponibles et population piscicole ? L’intérêt d’avoir une ripisylve ? Quelle distance peuvent parcourir les truites ? Quelles sont les capacités des truites à franchir des obstacles ? Les seuils sont-ils bénéfiques pour les populations de truite ? Quel est le comportement naturel des poissons face aux périodes chaudes et sèches ? Le déversement de « surdensitaires » : AEC ou farios…

Lire la suite Lire la suite

Haute-Garonne : « 929 petits cours d’eau rayés des carte » …et ce n’est qu’un début !

Haute-Garonne : « 929 petits cours d’eau rayés des carte » …et ce n’est qu’un début !

Et voilà, on y est : « 929 petits cours d’eau rayés des cartes« . C’est le titre de l’article publié ce jours-même dans La Dépêche du Midi du 27 décembre 2017 qui relate l’état actuel de la cartographie des cours d’eau pour le département de la Haute-Garonne suite à la demande de FNSEA en 2015 pour l’ensemble du territoire national. Pour rappel autour d’un ruisseau, épandage des pesticides et travaux sont interdits. Et ce n’est qu’un tout petit début, seule une…

Lire la suite Lire la suite

Qualité des rivières du bassin Adour-Garonne : des progrés mais…

Qualité des rivières du bassin Adour-Garonne : des progrés mais…

Couvrant 1/5ème du territoire national, le bassin Adour Garonne compte 120 000 kms de cours d’eau, 4.000 lacs et 250.000 ha de zones humides. La surveillance des rivières de ce bassin a démarré il y a 50 ans. Ce suivi a fait l’objet d’une synthèse publiée récemment par l’Agence de l’eau Adour-Garonne intitulée : « Qualité des rivières du bassin Adour-Garonne : 50 ans de surveillance et de progrès accomplis ». Si il est indéniable que des progrès ont en effet été…

Lire la suite Lire la suite

De l’intérêt d’avoir des cours d’eau en bon état…

De l’intérêt d’avoir des cours d’eau en bon état…

L’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) vient de mettre en ligne deux petits films d’animations sur l’intérêt que présente le bon fonctionnement d’un cours d’eau. Simple et efficace ! Le premier montre comment fonctionne un cours d’eau et pourquoi il est important de préserver et restaurer son fonctionnement. Le second présente les bénéfices que les actions de restauration de rivières peuvent avoir pour les communes à travers le témoignage d’élus.

LEMA, PAGD, SDAGE, CODERST, PLAGEMPOMI…comment s’y retrouver ?

LEMA, PAGD, SDAGE, CODERST, PLAGEMPOMI…comment s’y retrouver ?

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver face à certains acronymes intéressant l’eau et les milieux aquatiques. Voici une liste, non exhaustive, de termes spécifiques que l’on est amené à rencontrer au fil des lectures. Les définitions proposées, majoritairement issues du glossaire sur l’eau d’Eaufrance, sont parfois complétées par des liens pour de plus amples renseignements. AFB : Agence Française pour la Biodiversité. Créée le 1er janvier 2017, l’Agence Française pour la Biodiversité est un établissement public du ministère de…

Lire la suite Lire la suite

Au 1er janvier 2018 : la GEMAPI…

Au 1er janvier 2018 : la GEMAPI…

Créée par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MAPTAM) du 27 janvier 2014, modifiée par la loi pour une Nouvelle Organisation de la République (NOTRe) du 7 août 2015, la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI), exercée de façon facultative par les collectivités territoriales ou leurs groupements, devient une compétence obligatoire à compter du 1er janvier 2018. Cette réorganisation de la gouvernance de l’eau doit permettre de simplifier le schéma…

Lire la suite Lire la suite

Le soutien d’étiage : le cas de la Garonne…pourquoi, pour qui ?

Le soutien d’étiage : le cas de la Garonne…pourquoi, pour qui ?

Sur le plan hydrologique, l’étiage d’une rivière correspond au « débit exceptionnellement faible d’un cours d’eau, qu’il ne faut pas confondre avec les basses eaux saisonnières, même s’il en est l’exacerbation« . « La définition statistique la plus usuelle est le débit caractéristique d’étiage (DCE) calculé sur une longue série (plusieurs années) de débits journaliers classés, débit au dessous duquel l’écoulement descend dix jours par an » (Dacharry 1996*). Le soutien d’étiage consiste donc à ajouter au débit trop faible de la rivière un…

Lire la suite Lire la suite

Les rivières en Ariège : un état du niveau inquiétant…

Les rivières en Ariège : un état du niveau inquiétant…

Constat unanime, l’état général du niveau des cours d’eau en Ariège est relativement bas pour la saison. Avec quelques 3 m seulement de neige cumulée à 1 800 m, contre plus de 6 m en 2014 et 2015, un hiver trop sec et un printemps trop chaud, la situation risque de devenir assez vite critique. Une quinzaine de départements sont d’ailleurs d’ores et déjà en alerte sécheresse. La situation des nappes phréatiques est d’ailleurs préoccupante, notamment dans le bassin Adour-Garonne….

Lire la suite Lire la suite